Collectif citoyen MARGNY 2020

MARGNY 2020 s'engage pour les Margnotins !!

Le collectif MARGNY2020 met entre parenthèses ses activités durant la campagne Municipale 2014.

Rejoignez-nous sur le blog de la liste citoyenne "NOUVEAU CAP pour MARGNY".

Courrier Picard janv14

Le Parisien janv14

Oise hebdo janv14

Posté par Margny2020 à 12:28 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Mobilisons-nous pour la création de jardins partagés à MARGNY !

En ces temps de crise, proposer aux Margnotins l'accès à des parcelles potagères permet de cultiver fruits & légumes frais et de saison, gratuitement.

Les jardins partagés, appelés auparavant jardins ouvriers, connaissent une seconde jeunesse en France. Lieux de partage et de convivialité, les jardins offrent un espace de reconstruction du lien social. Enfin, ces jardins favorisent la préservation de la bio-diversité et de notre environnement.

 

 SIGNEZ LA PETITION EN LIGNE !

C'est facile, cela ne coûte quasiment rien à la commune et cela rapporte beaucoup aux centaines de familles et foyers Margnotins.

Alors, comment ça marche concrètement ? Comme cela :

Diapositive1

 

Diapositive2

 

68 hectares vont être bétonnés à Margny dans les années à venir. Nous proposons d'en consacrer 4 aux jardins...

L'effort n'est pas insurmontable !  SIGNEZ LA PETITION EN LIGNE !

La pétition relayée par le COURRIER PICARD.

 

AU DELA > CREATION D'UNE FILIERE ECONOMIQUE LOCALE

Productions locales agricoles : maraîchères et potagères, vergers, mielerie et basse cour.

Objectif : abandon progressif des "intrants", engrais pétrochimiques, et migration vers le bio.

 

Distribution et vente (paniers bio, commerces de proximité) via un coopération de travailleurs constitués en SCOP.

Objectifs : Proposer des fruits et légumes naturels, à des prix inférieurs à la grande distribution.

Implication pédagogique des classes d'écoles maternelles et primaires.

Posté par Margny2020 à 22:53 - Commentaires [5] - Permalien [#]

31.10.13

Réunion publique - Jeudi 7 novembre 2013 19H30

Diapositive1

 

 

 

Diapositive2

 

 L'ARTICLE du COURRIER PICARD.

Posté par Margny2020 à 19:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02.10.13

26 septembre 2013

Le conseil municipal s'est tenu le 26 septembre 2013.

 

Peu de sujets vraiment intéressant en cette rentrée municipale, mise à part une information qui curieusement ne figure pas sur le Compte Rendu :

La salle de spectacle "Le Tigre" des Hauts de Margny sera constituée en "société publique locale", structure relativement originale car peu utilisée. Concrètement, le capital de cette société sera détenu à 75% par l'ARC, 12.5% par la ville de Compiègne et 12.5% par la ville de Margny lès Compiègne (soit 75 000€).

Nos communes se lancent donc en propre dans le business du spectacle ! Et investissent nos impôts dans cette aventure...

Le hic, expliqué par le maire lui-même, c'est que "les 3 premières années seront probablement déficitaires", déficits qui seront donc à compenser par les actionnaires à hauteur de leurs parts de capital ! Concrètement, si la salle perd 1 million d'euros par an (pure hypothèse à titre d'illustration) pendant 3 ans, cela signifie que Margny devra débourser plus de 350 000€ sur 3 ans pour éponger les déficits. Et les contribuables Margnotins paieront une seconde fois au travers des 75% détenus par l'ARC...

Espérons donc que la salle sera rapidement un succès !

Posté par Margny2020 à 23:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04.05.13

MARCHE VERTE 2 juin 2013

Le collectif a organisé le Dimanche 2 Juin 2013 une marche verte à la (re)découverte des sentes de Margny !Petite balade verte

 Marche 2 juin - Le Parisien

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aussi sur MARGNY INFO !

 

Tout le monde s'est rassemblé sur la place de la salle Municipale, les cieux semblaient propices.

Environ 80 personnes ont répondu présents à l'invitation du collectif.

En route pour la rando...

IMGP8379

IMG_3147

 

 Grimpée de la ruelle des Procureurs qui permet de rejoindre la crête en attaquant le coteau de face. Une vraie cordée !

IMG_3150

 

 

Arrivée au sommet du coteau sur le plateau. Première récompense avec un joli panorama sur la vallée.

IMG_3156

 

         Ici, des quartiers résidentiels seront construits dans le futur, probablement plusieurs centaines d'habitations...

         

En attendant, la crête pourrait être aménagée d'une promenade plantée et paysagère. De petits terrains restent en friche, voire servent de décharge sauvage, alors qu'une mise en valeur serait facile à peu de frais.

 

 

 

 

 

IMG_3161

Direction le sentier Ethno-botanique, via la traversée d'Octave Butin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le sentier Ethno-botanique et les Jardins de l'amitié constituent un poumon vert pour Margny. Ils constituent un espace fragile à protéger.

Le sentier regroupe de nombreuses plantes (fleurs, arbustes) locales qui ont été préservées et sont ici montrées au public, à l'aide de pancartes pédagogiques de qualité. Cet espace magnifique offre un cadre calme et buccolique, un lieu de promenade et de détente qui meriterait à être largement étendu en parc...

Les Jardins de l'Amitié propose des parcelles à cultiver aux personnes en phase de réinsertion sociale. Plusieurs centaines d'apprentis jardiniers ont pu bénéficier de l'infrastructure et des conseils de bénévoles dévoués à ce jardin où l'on cultive le lien social. Chapeaux bas !

IMG_3170

 

Il est vraiment dommage que l'on ne puisse pas davantage profiter d'un tel panorama, faute d'accès aménagé !!

IMG_3174

IMG_3175

Puis, la ballade sillonne entre les champs et la crête des côteaux (ici au dessus du collège).

Des sentes à créer pour offrir une continuité dans la direction de Clairoix.

 

 

IMG_3178

Nous nous sommes même risqués sur la voir de chemin de fer désaffectée partant vers Bienville et Coudun.

Une jungle ! Peut-être une future ballade ?

IMG_3176

Merci à tous d'être venus, on organise la prochaine sortie rapidement...

A bientôt !!

 

 

P1050964

 IMGP8413

 Le parcours :

Marche verte v4

 

P1050947

IMGP8380

IMGP8390

IMGP8391

IMGP8408

P1050952

IMGP8405

 

 

Posté par Margny2020 à 12:47 - Commentaires [2] - Permalien [#]

15.04.13

EMPLOI : INVENTONS !

 L'emploi est probablement le sujet le plus important concernant l'existence de tous et déterminant pour notre qualité de vie.

La situation endémique du pays, qui subit le chômage de masse depuis 30 ans, illustre la difficulté du problème. Et oblige à rester humble quant aux solutions proposées.

Ici, nous n'aurons pas la prétention de jeter en l'air des idées pour créer des emplois à la pelle. La solution miracle n'existe pas apparemment, par conséquent nous ne la chercherons pas.

 

Par contre, nos idéaux républicains et humanistes nous donnent encore à rêver.

Peuple instruit et cultivé, travailleur et jouisseur, nous sommes courageux et inventifs. Donc inventons !

 

Inventons dans un premier temps une manière de rassembler les compétences et ressources autour d'un projet professionnel :

- Cela pourrait prendre la forme d'un grand forum municipal réunissant les chômeurs, CDD/intérim, temps partiels et précaires, personnes au foyer.  On y listerait l'ensemble des compétences présentes dans cette assemblée. Ces compétences seront qualifiées ou non : mécanique, gestion, jardinage, secrétariat, langues, couture, art, bricolage, comptabilité, cuisine, et encore des dizaines d'autres... Faisons de même pour les ressources : temps de travail, terrains, argent, matériaux, idées, connaissances scientifiques, etc.

- Sur cette base, imaginons la mise en commun de ces compétences et ressources. L'objectif est de créer une offre de biens et/ou services.

Exemples : une coopérative potagère alimentant un restaurant de produits locaux bio, un centre de secrétariat/comptabilité à destination des TPE/PME et professions libérales, un FabLab, de nouveaux services d'aide à la personne...

 

ALIMENTEZ LA BOITE A IDEES, POSTEZ VOS COMMENTAIRES ET IDEES !

Posté par Margny2020 à 13:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

VOS IDEES

EMPLOI, LOGEMENT, EDUCATION, etc... de nombreux sujets ne sont pas encore abordés sur ce blog.

Le collectif souhaite collecter tous les avis, besoins, inquiétudes, interrogations et suggestions des Margnotins et résidents de l'ARC.

 

 

 

Voici LA BOITE A IDEES : 

Cette rubrique est la votre.

 

Lisez, postez, partager, débattez, critiquez, buzzez, proposez vos idées et celles des autres.

Faisons vivre la démocratie locale, le débat et faisons émerger l'intelligence collective dont nous sommes capables.

 

A vous de jouer !

Posté par Margny2020 à 12:55 - Commentaires [5] - Permalien [#]

07.04.13

ZAC des Hauts de Margny : un mode de développement daté

La reconversion du 6° RHC (régiment d’hélicoptère de combat) en zone commerciale et de petite industrie, est un projet de longue date pour l’ARC et ses édiles. Dès l’annonce par l’Etat de son désengagement en 2004, la volonté de réhabiliter cet espace fut maintes fois exprimée.

Aujourd’hui, les travaux de voirie sont bien entamés, Jardiland vient d’être inauguré, la salle de spectacle « Le Tigre » est attendue pour début 2014 et l’on nous promet l’implantation de commerces et entreprises avec de nombreux emplois à la clé. Mais à quel prix ? Et pour quels bénéfices ?

Hts de Margny plan

Bien entendu, personne ne peut être contre la promesse d’emplois (50, 200, 500 ?). Cet engagement pour l'installation est à louer. Passons sur le fait que ceux-ci seront  probablement plus des déplacements que de réelles créations, à la manière de Brézillon ayant quitté Noyon pour rejoindre l’ARC.

Ce qui est plus problématique, c'est l'équation emploi/logements. L'ARC se donne pour but +8000 habitants à horizon du SCOT (2020/2025), cela signifie environ +2000 actifs, ayant besoin d'un emploi. Même en créant 500 emplois ici, la balance est toujours déficitaire. D'autres emplois seront bien sûr créés ailleurs. Mais nous voyons tout de même ici que la croissance de population active n'est qu'à peine compensée en terme de créations d'emplois. Donc les habitants actuels, chômeurs, CDD, imtérim, temps partiels et autres personnes au foyer ne bénéficieront pas forcément de ces créations promises.

De l'emploi oui, mais couplé à une forte hausse de la population c'est beaucoup plus difficile à atteindre ! Il faut faire un choix prioritaire dans les investissements. L'emploi est surement le premier sur la liste...

 

Les véritables questions à se poser sont :

-          Pourquoi développer une 3ème zone d’activités commerciales (en plus de Jaux et Mercières) ?

-          Quel coût pour les contribuables ?

-          Quels impacts environnementaux et urbanistiques de l’aménagement de cet espace rural ?

 

Hts de Margny vue aréienne

Autant l’annoncer dès le départ, ce projet est le reflet d’un mode de pensée et de développement hérité du siècle dernier : extension de l’urbanisation horizontale (consommation de terres agricoles recouvertes de béton et bitume), maillage routier engendrant pollution et trafic congestionné, mode de consommation basé sur la vampirisation par les grandes surfaces des petits commerces de centre-ville.

 

De développement durable, de densification urbaine et d’énergies renouvelables, il n’est jamais question. C’est dommage car ces problématiques  fournissent des solutions concrètes en terme d'emplois, cadre de vie qualitatif et équipements publics.

Ainsi, il faudrait largement intégrer les règles d'éco-conception dès la conception d'une telle zone. Et ceci est très concret : s'appuyer sur le bâtit pour installer des panneaux solaires/petites éoliennes/toits végétalisés, exiger une haute isolation des bâtiments, concentrer à la verticale une zone de stationnement des véhicules individuels avec réseau intérieur de déplacement doux (mini-bus électriques, vélib', passages à l'abri des intempéries). Et surtout circonscrire au maximum l'étalement.

Soyons clair concernant l'urbanisation horizontale : la critique ne porte pas sur la nécessité d'allouer de la surface au développement économique. Elle porte sur le schéma de mise en application : l'absence de densification du bâtit, qui permettrait d'optimiser la consommation d'espace, d'emprise au sol.

Regardez la vue ci-dessus : les bâtiments sont des parallélépides de tôle, souvent sans étage. Autour : quelques mètres carrés de pelouse et beaucoup de parkings. Conséquence : de l'espace perdu, du bitume partout... Alors que les mêmes bâtiments pourraient être conçus avec des parkings en sous-sols et quelques étages. Et même, soyons fous, installons des toits végétalisés !

Conséquences : deux entreprises implantées au lieu d'une. Donc deux fois plus d'emplois sur la même surface...

 

Voici donc quelques éléments quant à ce chantier :

- Le coût de l’opération est de 23.6 millions d’Euros (10 millions sur les exercices 2012/13/14). Cette enveloppe ne correspond qu'à la première tranche des travaux (actuellement en cours), entre autres un parking, un rond point, la réhabilitation de quelques bâtiments et la création d'un réseau de voirie (zone N°1, carte ci-dessus).

Ces 23.6M d'euros représentent plus de 6 000€ par foyer Margnotin (3500 foyers). Imaginons que fut décidé d'allouer cette somme à l'isolation des habitations, cela aurait un fort impact fort et immédiat sur la facture énergétique (chauffage), probablement -50%, voire davantage ! Ce choix politique, à l'échelle de toutes les communes de l'ARC (80 000 habitants), permettrait d'atteindre en une dizaine d'année une forte diminution de nos consommations d'énergie, avec à la clé une baisse significative des dépenses des ménages...

N'est-ce pas une idée saine et constructive d'investir l'argent des impôts locaux ?

 

- Au sein de ce budget, quelques 4 millions d'Euros concernent la création de la salle de spectacle "Le Tigre". Le Compiègnois a-t-il besoin de cet équipement ? Déjà dôté de la salle Jean Legendre, du théâtre impérial, du Zicodrome, quel intérêt pour l'agglomération de dépenser de telles sommes dans une salle de concert excentrée (syndrome "gare des betteraves") ? Quasiment aucun. Sauf peut-être celui de faire la course aux égo avec les autres "capitales régionales" : Zénith de Beauvais et Amiens...

 hts de Margny 2

 - « Reconversion » : en lieu et place de remplacement d’une activité (militaire) par une autre (commerce/industrie), la création ex nihilo d’une troisième ZAC multiplie par 5 l’emprise au sol de l’urbanisation. Il suffit de se référer au plan d'améngameent pour comprendre l'ampleur des dégâts.

Adieu les champs, bonjour le béton.

 

Encore une fois, l'efficience d'un tel aménagement est loin d'être optimisée.

En appliquant la densification du bâtit proposée ci-dessus, deux fois moins de surface est consommée. Ce qui permet soit de conserver de la culture agricole, soit de diversifier celle-ci (vergers, petit élevage, ferme pédagogique), soit d'implanter des sources d'énergies renouvelables (solaire, éolien, géothermique). En tout cas de compléter l'activité commerciale et industriel.

Un objectif d'autonomie électrique des Hauts de Margny, qui produirait et consommerait sur place sa propre énergie, serait par exemple hautement symbolique quant à l'engagement vers un développement responsable !

 

 

Croissants ZAC de l'ARC- Mais non, il semble plus facile d'appliquer les recettes éculées. On lit déjà qu'à plus long terme est envisagé l'extension vers Bienville et Janville !

Pourquoi ne pas rejoindre la ZAC de Jaux tant qu’à faire !

Il se murmure aussi que Coudun souhaite ardemment sa propre ZAC...

 

Imaginez donc cette gigantesque zone commerciale partant du Mont Ganelon, recouvrant le plateau pour finir au cinéma Majestic. Quasiment la surface de la ville de Compiègne...

 

 

 

Un croissant de béton et bitume venant coiffer le Compiègnois. Belle perspective non ?

 

 

 Nous préférons proposer la couronne verte :

 

 

Posté par Margny2020 à 16:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05.04.13

Service public communal de la santé - Médecine spécialisée

Avez-vous déjà essayé de prendre un rendez-vous chez un spécialiste sur Compiègne ?

Ophtalmogolie, gynécologie, dermatologie... Obtenir un rendez-vous oblige d'attendre trois, quatre, voire cinq mois !

 

Santé

Cela est-il acceptable ? Cela est-il digne d'une France pourtant classée parmi les meilleures médecines au monde ?

NON. Cette situation n'est pas normale, car elle ne reflète ni les besoins d'accès à la médecine de la population, ni l'impérieuse nécessité de répartir l'offre médicale de manière égale sur le territoire de la République. 

OUI, cette situation résulte d'un manque de réglementation de l'installation de ces professions libérales. Elle illustre un problème de fond qui traverse le pays, à savoir le développement de déserts médicaux en zones rurales (et encore nous sommes à Compiègne; imaginez en campagne profonde, lorsque les délais de prise de rdv se conjugent à la distance pour se rendre chez les généralistes : 20, 30, 50 kilomètres !).

C'est encore une fois la conséquence de la sacro-sainte règle de l'offre et la demande, de "la main invisible du marché" censé organiser de manière optimale l'allocation des ressources et des services.

 

Donc, nous proposons une solution simple : la mise en place d'un service public municipal de médecine spécialisée.

Cette idée se construit autour de l'installation, au sein d'une structure de type "Maison de la Santé" co-gérée avec la ville, des différentes spécialités médicales citées ci-dessus et dont l'accès serait prioritaire pour les habitants de la commune.

Il serait envisageable concrètement, par exemple, de mettre à disposition un bâtiment dont les loyers seraient modérés (en vue de favoriser l'installation de médecins), de mettre en commun les services annexes (secrétariat, comptabilité, etc) afin d'alléger les charges de travail et financières, d'élargir les plages horaires d'ouverture. Et surtout de garantir un accès prioritaire aux habitants de la commune.

 

L'objectif est multiple : facilité et rapidité d'accès aux soins, limitation des dépassements honoraires.

La question du financement n'est pas un obstacle, car elle résulte d'un choix politique. Exemple : le choix de dépenser 200 000€ dans la vidéo surveillance pourrait être réorienté en vue d'une allocation plus conforme à une haute conception du service public.

EXEMPLE de la ville d'ARCUEIL.

 

Posté par Margny2020 à 19:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Oise Hebdo - Avril 2013

Oise hebdo - Avril 13

 

 

 

Posté par Margny2020 à 18:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03.04.13

l'ARC & le développement durable

L’ARC lance son Plan Climat Energie Territorial. L'objectif est de se doter d'un plan de réduction des gaz à effets de serre.

La méthodologie a pour ambition d'impliquer tous les acteurs locaux : institutions politiques, entreprises et associations, habitants.

 

Parfait ! Le collectif attend beaucoup de cette démarche et souhaite apporter sa contribution en termes

d'idées, de compétences et d'actions. Espérons à présent que les voeux pieux seront effectivement mis en oeuvre. Nos élus vont pouvoir nous prouver leurs motivations et devront répondre des résultats de ce grand chantier de démocratie locale.

Pour rappel, le SCOT se part de nombreux atours environnementaux et de développement durable. Les intentions vont maintenant pouvoir être confrontés à la réalité.


Première étape : réunion publique de lancement de ce chantier devant se conclure fin 2013.

RDV samedi 6 avril à la bibliothèque Saint-Corneille (Compiègne), 11H.

http://www.compiegne.fr/detai_actu.aspx?card=28000

http://www.courrier-picard.fr/region/une-fete-du-climat-pour-sensibiliser-les-habitants-de-ia190b0n40575

 

 

 

Posté par Margny2020 à 21:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17.03.13

Conférence OGM - 26 Mars

OGM, tout s'explique !

Conférence-débat, le mardi 26 mars 2013, 20h salle St Nicolas, rue Jeanne d'Arc à Compiègne (entrée libre).

 

   Alors que l'étude scientifique du Professeur Gilles-Eric Séralini concernant les effets de la molécule glyphosate sur la santé de 200 rats vient de relancer le débat sur l'innocuité des Organismes Génétiquement Modifiés (OGM) agricoles sur la santé humaine et animale, un débat public s'impose de plus en plus.

Avec la participation de Christian Vélot, Maître de conférence à l'Université de Paris-Sud, membre du conseil scientifique du CRIIGEN (Comité de Recherche et d'Information Indépendante sur le Génie Génétique).

 

   Présents dans notre alimentation ou dans nos médicaments, quels sont les risques associés à chaque type d’OGM ?

   Que l’expérimentation soit réalisée en laboratoire ou en plein champs, quelle doivent être les mesures de précaution associées à chaque pratique ?

   On peut aussi se poser la question de la transparence de l’évaluation des études scientifiques menées sur le sujet. Un scientifique a-t-il les moyens de vérifier grâce aux données brutes les analyses des études réalisées par les firmes ou par les laboratoires ?

Qu’en est-il des processus de mise sur le marché et de l’indépendance des agences sanitaires qui décident de la commercialisation d’un produit ?

 

   Ce n’est parce que les OGM peuvent éventuellement être reconnus d’utilité dans le secteur médical qu’il en est de même lorsqu’ils sont introduits dans les champs et dans les assiettes. La pression des multinationales semencières sur les politiques est telle que les OGM sont plus que jamais aux portes de l’Europe. Il est donc nécessaire de s’informer et se poser les bonnes questions tant qu’il est encore temps.

http://www.facebook.com/groups/eelvcnv/

Nom contact:
bertrand JEANDEL

Posté par Margny2020 à 23:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10.03.13

27 Mars 2013

Le conseil municipal s'est tenu le 27 mars 3013. CM Mars 13 - Oise hebdo

Procès verbal officiel à venir / article presse ci-dessous.

 

Au programme principalement : le BUDGET 2013.

Le Budget 2013 s'élève à 10,475 millions d'Euros (M€).

L'endettement fin 2013 constituera 70% du Budget, soit 7,316M€.

 

Le BUDGET comporte 2 postes : le fonctionnement et l'investissement, qui doivent s'équilibrer en dépenses et recettes, c'est à dire que toutes les dépenses prévues être compensées par des recettes égales. L'enjeu ici est de déterminer un budget dit "primitif", qui est prévisionnel.

 

- FONCTIONNEMENT (7,71M€): ce poste regroupe les éléments de "gestion courante", tels que la rémunération des agents municipaux (3,8M€), les coûts de fonctionnement d'une commune, etc... On peut considérer que les dépenses de fonctionnement reflètent en grande partie la réalisation des missions de services publics dévolues à la ville.

- INVESTISSEMENT (2,76M€) : ce poste comprend toutes les dépenses classées comme spécifiques à l'action ciblée d'une municipalité, selon les priorités définies (urbanisation, emploi, environnement, éducation, etc). En cela, il illustre davantage la volonté politique d'une équipe dirigeante. Cette année, on compte dans les investissements principaux : 800 000€ rue de Beauvais, 450 000€ hall des sports Aimé Dennel, 366 000€ construction bâtiment des services techniques, 100 000€ première tranche d'installation des caméras de vidéo surveillance.

 

Il faut prendre en compte que l'ARC (communauté d'agglomération de Compiègne) prévoit également dans son budget pluri-annuel (2013-2015) des investissements sur la commune, à hauteur d'environ 6.7M€ pour 2013 : 3.8M€ pour la construction du "Tigre" (salle de spectacle sur les Hauts de Margny); voirie : 1M€ Hauts de Margny, 1M€ zone des 2 rives (Pont Neuf) et enfin 800 000€ seconde tranche de construction de la Prairie.

 

Conclusion : 75% des investissements sur la commune viennent de l'ARC, et consistent principalement en aménagements (bétonnage) de zones d'habitations ou de commerces. Les choix auraient pu être tout autres : énergies renouvelables, équipements scolaires (crèche notamment) ou réhabilitaion du centre ville. Mais les choix politiques sont clairs. Encore une zone commerciale et artisanale (après celles de Jaux & Mercières) et toujours des quartiers supplémentaires...

 

Autre sujet abordé, entre autres :

Prorogation du contrat de délégation de service public avec la Fédération Léo Lagrange pour 6 mois. Le contrat pluri-annuel arrivant à terme en juillet prochain, la municipalité souhaite exploiter ce temps supplémentaire pour réaliser un audit (via un cabinet d'étude) et réfléchir au contenu de la prestation. Une des pistes pouvant être la possibilité de passer en régie publique.

Cette décision, concomittante avec le report de la réforme des rythmes scolaires à septembre 2014, devrait permettre de mener une grande concertation publique de réflexion quant aux objectifs d'éducation et d'animation du péri-scolaire dans notre commune. Espérons donc que la population sera largement associée et que nous aurons droit, une fois n'est pas coutume, à un grand moment de démocratie locale.

 

Note moins positive, mais problème récurrent : le conseil fut à nouveau le théâtre d'invectives et d'altercations peu constructives et franchement fatiguantes. Le public présent ce soir-là en est témoin...

Par contre, toujours pas d'enregistrement audio ou vidéo du Conseil, malgré les demandes récurrentes de l'opposition. La municipalité souaite installer des caméras au dessus de nos têtes dans les rues, mais refuse d'être filmée dans l'exercice de son mandat. Drôle de conception de la démocratie locale !

 

ARTICLE OISE HEBDO (tous droits réservés) :

CM Mars 13 - Oise hebdo


 

 

 

 

 

 

 

Posté par Margny2020 à 17:55 - Commentaires [1] - Permalien [#]

07.03.13

Report de la réforme à Septembre 2014 pour Margny

A l'issue de la réunion avec les représentants des parents d'élèves et le personnel enseignant, la municipalité de Margny a annoncé lundi 4 mars son intention d'adresser à l'administration la demande de report de l'application de la réforme à septembre 2014, au lieu de 2013.

 

C'est une victoire pour les parents d'élèves qui demandaient simplement du temps, afin d'organiser un réel débat et initier une réflexion collective sur le projet. En effet, les enjeux se situent à différents niveaux : financement et égalité d'accès au péri-colaire, définition des responsabilités, questions des compétences transversales.


Cette première étape atteinte, le plus dur reste à faire : réunir tous les acteurs de la réforme et articuler plus de 16 mois de débat afin de construire ensemble un projet, en vue de répondre aux attentes, besoins et moyens de tous. Sont en jeu ici les grands principes et idéaux républicains : qualité de l'éducation, égalité des chances et solidarité.


Rêvons un peu d'élan citoyen et de démocratie locale.

Nous avons ici l'occasion rêvée de mettre en pratique nos valeurs républicaines !

Posté par Margny2020 à 20:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le collectif interviewé par le Courrier Picard

Le 1er Mars 2013 est paru dans le Courrier Picard un article-entretien du Collectif Margny 2020.

Par la voix de son coordinateur Bérenger Dumay, c'est la genèse du collectif et les divers sujets développés dans ce blog qui ont été présentés.

http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-locale/Compiegne-Noyon-Creil/L-idee-c-est-d-avoir-un-collectif-plus-citoyen-que-politique

 

Margnotin depuis quelques années, cadre chez Saint-Gobain, Bérenger Dumay vient de fonder le collectif Margny2020.

Fac similé (tous droits réservés au Courrier Picard) :

MARGNY-LÈS-COMPIÈGNE «L'idée, c'est d'avoir un collectif plus citoyen que politique»

Bérenger Dumay vient de créer le collectif Margny2020 pour ne pas laisser aux seuls élus des sujets comme l'urbanisme ou l'éducation.

 

Bérenger Dumay, comment est née l'idée du collectif Margny 2020, qui compte une vingtaine de personnes et dont vous êtes un des fondateurs ?

Il faut se replacer dans le contexte de 2012 et de ses élections nationales. Les thématiques étaient plus intéressantes qu'en 2007. On a parlé davantage économie. Le contexte local a également joué. Un peu par hasard, je suis tombé sur les derniers développements du Scot (schéma de cohérence territoriale). En tant que citoyen de base, je me suis rendu à une réunion publique à Margny, puis Jaux.

Qu'est-ce qui vous a interpellé dans le Scot ?

Cela rentrait dans mes intérêts personnels. Je suis intéressé par tout ce qui est urbanisation, organisation du territoire. J'ai lu le Scot. Ce document engage l'ARC (Agglomération de la région de Compiègne) pour environ 15 ans. On parle de 400 hectares d'urbanisation, de plus de 80 000 habitants. Malgré cet impact, il n'y a pas eu de consultation locale que je jugeais suffisante, seulement le minimum légal. J'ai alors eu l'idée avec quelques amis de monter ce collectif, à la fin de l'année 2012.

Vous alimentez un blog, vous avez distribué des tracts. Avez-vous eu des retours ?

J'ai été impressionné. Sur le site, nous comptons aujourd'hui 500 visites. Nous avons énormément de commentaires. Il y a un début de dialogue.

Quels sont vos inquiétudes sur l'urbanisation ?

L'urbanisation entre les Hauts-de-Margny et les coteaux, sur la rue Clemenceau, prévues par le Scot. Un agriculteur travaille ces terres qui doivent être recouvertes à terme. Sur les Hauts-de-Margny, la zone d'activités ne fait pas que remplacer le 6e RHC. Elle déborde sur les terrains autour. On triple quasiment la surface. On pourrait consommer moins de terre. On se demande pourquoi on s'étale comme ça. Sur la zone d'activités de Mercières, les bâtiments ne font qu'un étage. Il pourrait y avoir des constructions plus élevées, des parkings en sous-sol, un développement vertical. Cela n'empêche pas les activités.

Vous êtes-vous rapprochés des élus ?

Le jour où on aura des demandes précises, structurées, pourquoi pas aller voir l'opposition et la majorité, leur demander ce qu'ils en pensent, ce qu'ils peuvent faire. J'ai assisté à quatre conseils municipaux, l'ambiance n'est pas constructive. Le minimum, c'est de laisser un élu finir ses phrases. On est en permanence dans le sarcasme, l'ironie.

2020 est une année d'élections municipales... Le collectif a-t-il des ambitions électorales ?

Nous avons choisi 2020 pour nous projeter dans l'avenir. Il faut être structuré pour avoir des ambitions électorales. On vient de naître, on essaie d'exister. Peut-être des gens du collectif souhaiteront figurer dans une liste au moment venu, mais pour l'instant, ce n'est pas l'idée... On souhaite davantage de démocratie locale, recueillir les remarques des gens, porter les enjeux. L'idée, c'est d'avoir un collectif plus citoyen que politique.

Propos recueillis par PIERRIG GUENNEC

Posté par Margny2020 à 20:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]